Facebook ou la difficulte de la monétisation

29 Mai

Facebook a annoncé en fin de semaine dernière une nouvelle fonctionnalité permettant, contre une somme d’argent, de forcer l’affichage du contenu d’une page de marque sur le fil d’actualité de ces membres.

Appelé « Promoted Post », cette fonctionnalité apparait au moment d’ajouter un contenu sur sa page. Un nouvel onglet (illustré sur la photo ci-dessous) permet d’affecter un budget et d’estimer le nombre de personne qui verront le post.

Il est important de comprendre la nuance entre une publicité Facebook classique, qui peut apparaitre sur la page de n’importe quel internaute s’il correspond aux critères définis (âge, sexe, centres d’intérêts,..) d’un promoted post qui apparait dans le fil d’actualité uniquement des internautes qui sont déjà fans de la page. A l’heure actuelle, Facebook estime qu’un message promotionnel d’une fan page ne touche que 16% des fans. Ce nouveau produit est donc une façon de modifier l’algorithme d’affichage de Facebook contre quelques dollars. Ce format est discutable car le fil d’actualité risque d’être spammé de publicité.

Ce qu’il faut comprendre de cette annonce est que Facebook est dans une course à la monétisation. Fort de son audience, avec presque un milliard d’inscrits, Facebook peine à faire croitre ses bénéfices. Ces doutes sont largement exprimés par les investisseurs suite à l’introduction en bourse en demi-teinte il y a quelques semaines. Le réseau social a désormais l’obligation légale de maximiser ses profits en multipliant les leviers de monétisation. Mais à quel prix ? Ce contenu risque d’en faire fuir plus d’un…

Source : http://www.webpronews.com/facebook-promoted-posts-feature-starting-to-show-up-for-some-pages-2012-05

erniere uneImage

4 Réponses to “Facebook ou la difficulte de la monétisation”

  1. William Borges mai 30, 2012 à 9:29 #

    Marc, je ne suis pas d’accord avec toi au sujet de la perte des utilisateurs.
    En effet, les internautes sont habitués à être exposé aux publicités sur internet. De plus le format proposé par Facebook ( statuts sponsorisés) me parait peu intrusif ou gênant pour la navigation.
    Aussi, le caractère « ciblé » des statuts sponsorisés permet de limiter le mécontentement des usagers du réseau social.
    Enfin ce genre de critiques ont été faites à Google lors de l’introduction des résultats sponsorisés au dessus des résultats naturels. Mais il ne me semble pas que les internautes aient « boudé » Google pour autant .

    • Marc Dicko mai 30, 2012 à 10:51 #

      William,
      Effectivement les internautes sont habitués aux publicités sur internet. Cependant, je pense que l’usage n’est pas le même.
      Sur Google, l’internaute est passif face aux résultats. Il cherche un mot clés et se retrouve face à une liste de contenu, dont les premiers liens sont sponsorisés.
      Sur Facebook, la relation est différente. Notre flux d’actualité reflète directement nos centres d’intérêts les plus intimes et nos amis les plus proches. L’algorithme de Facebook détecte le contenu de nos amis susceptible de nous intéresser tout en cachant les actualités peu pertinentes.
      Voulons-nous voir en première position la dernière pub Coca-Cola ? Je n’ai pas la réponse mais je pense que la question mérite d’être posée, d’autant plus que l’ergonomie de Facebook est déjà surchargée avec une abondance de contenu dans les 4 coins des pages, comparée à la pureté de l’interface Google, qui laisse libre place à la publicité.
      De plus, cette fonctionnalité n’est-elle pas un aveu de l’échec de publicités ciblées qui devaient normalement être la machine à cash de la société ?

      • lmkt2 mai 31, 2012 à 10:27 #

        Je ne trouve pas l’interface de Google spécialement pure personnellement… Tu as des onglets en haut, des options à gauche, des liens sponsorisés a droite et en haut, des résultats maps, video, shopping parfois, les 6 principales sous-pages du site numéro 1,depuis qq jours y a même une biographie pour les gens célèbres… Les SERP sont donc chargées d’informations, mais les pubs marchent car elles sont à des endroits stratégiques. Je pense qu’avec un peu de tâtonnements sur le positionnement des pubs, FB pourra améliorer un peu son CTR.

  2. William Borges mai 30, 2012 à 9:34 #

    Autre point,
    D’après moi Facebook n’a pas le choix de proposer un nouveau modèle.
    Les statuts sponsorisés reposent sur un modèle au RPM (revenu pour mille impressions) tandis que le modèle de monétisation présent sur Facebook jusqu’a présent était uniquement basé sur du RPC (revenu par clic).
    Ce changement de modèle est très important pour Facebook, en effet nous savons que Facebook est l’un des sites le plus visité au monde, il dispose donc d’un inventaire disponible des plus importants. Le modèle de publicité au RPM lui permet de monétiser chaque page affichée.
    Actuellement le taux de clic des « Facebook ad » fait parti des plus bas du marché publicitaire online (environ 0,08%), On peut-donc en déduire que pour 10 000 pages affichées, Facebook perçois de l’argent des annonceurs uniquement grâce à 8 d’entre elles……. On comprend pourquoi le géant d’internet souhaite changer de modèle…..

    Grace au nouveau modèle Facebook pourra potentiellement monétisé 100% de ces pages affichées. Plus le site affichera de page plus il gagnera de l’argent !
    Mais uniquement si les annonceurs sont séduit par ce nouveau format !

    Affaire a suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :